COMMENT ACCÉDER À LA FORMATION PROFESSIONNELLE SANS DÉBOURSER 1 EURO ?

COMMENT ACCÉDER À LA FORMATION PROFESSIONNELLE SANS DÉBOURSER 1 EURO ?

J’ai le plaisir de vous proposer cet article invité rédigé par Fanta Camille TOURE, Consultante en Formation Professionnelle.

La formation professionnelle est un dispositif d’apprentissage accessible à toute personne désireuse d’acquérir des compétences. Aujourd’hui, il existe plusieurs moyens de se former sans dépenser une fortune, voire même sans ne rien débourser. Cependant, il convient de se demander qui peut en bénéficier et auprès de qui faire la demande ? Quel que soit votre statut, que vous soyez indépendant(e), salarié(e) ou encore demandeur d’emploi, vous versez d’office une cotisation au titre de la formation professionnelle car il s’agit d’une obligation légale. En contrepartie, vous pouvez obtenir une prise en charge de vos frais de formation. Il existe en effet différents dispositifs de financement selon votre situation professionnelle.

Les dispositifs de financement selon votre situation

Accès à la formation pour les indépendants

Depuis ce début d’année, le compte CPF est accessible aux indépendants au même titre que les salariés. Vous pouvez dès maintenant y accéder via la plateforme en ligne : www.moncompteformation.gouv.fr et bénéficier de votre budget de formation. En tant qu’indépendant(e), vous avez donc le droit de bénéficier de dispositifs de financement d’une formation selon votre affiliation. Votre formation sera financée par le Fonds d’Assurance Formation (FAF) dont vous dépendez et pour obtenir plus de précisions à ce sujet, vous devez connaître votre code NAF/APE.
Pour en bénéficier, il vous suffit d’en faire la demande auprès du FAF via un formulaire en ligne accessible au format PDF. Ensuite, vous joindrez les documents complémentaires demandés puis vous attendrez l’accord de prise en charge validé dans un délai moyen de 3 semaines.
Si vous obtenez l’accord de prise en charge, votre formation vous sera remboursée par le FAF. Dans le cas contraire, si la formation ne peut pas être financée, vous serez notifiée par email.

Pour savoir de quel FAF vous dépendez, voici la liste des principaux :

  • Profession libérale : Fonds interprofessionnels de formation des professionnels libéraux (FIF-PL)
  • Profession libérale médicale : Fonds d’assurance formation de la profession médicale (FAF-PM)
  • Commerçant et dirigeant non salarié du commerce, de l’industrie et des services : Association de gestion du financement de la formation des chefs d’entreprise (Agefice)
  • Artisan, chef d’entreprise inscrit au répertorie des métiers (RM) et autoentrepreneur artisan non inscrit au RM : Fonds d’assurance formation des chefs d’entreprises artisanales (FAFCEA)
  • Artiste auteur : Fonds d’assurance formation des secteurs de la culture, de la communication et des loisirs (AFDAS)
  • Exploitant agricole et chef d’exploitation forestière : Fonds pour la formation des entrepreneurs du vivant (Vivéa)
  • Professionnel de la pêche (conchyliculteur, chef d’entreprise de cultures marines) : Fonds d’assurance formation des salariés des petites et moyennes entreprises (Agefos PME)
Les personnes qui ont lu cet article ont lu aussi   PODCAST : 8 BONNES RAISONS DE CRÉER UN SITE INTERNET

Accès à la formation pour le demandeur d’emploi

En tant que demandeur d’emploi, vous pouvez bénéficier de dispositifs tels que :

  • L’Aide individuelle à la formation (AIF) : il s’agit d’une contribution de Pôle Emploi pour (co)financer une formation dont l’objectif est un retour rapide à l’emploi.
  • Financement émanant d’un Conseil Régional : les dispositifs de financement disponibles dépendent de votre région. Certaines régions accordent également une aide financière aux salariés pour accomplir une formation universitaire en dehors de leur temps de travail.

Si vous avez une promesse d’embauche, deux autres dispositifs sont possibles :

  • POEI : lorsque l’entreprise propose un CDI, un CDD de 12 mois minimum, un contrat de professionnalisation en CDI ou en CDD de 12 mois minimum ou un contrat d’apprentissage de 12 mois ou plus.
  • AFPR : lorsque l’entreprise propose un CDD de 6 mois à moins de 12 mois, un contrat d’apprentissage de moins de 12 mois ou un contrat de travail temporaire de 6 mois minimum.

Les dispositifs sont financés par Pôle Emploi. La POEI peut être (co)financée par l’OPCA dont relève l’entreprise qui recrute.

Accès à la formation pour les salariés

En tant que Salarié(e), vous pouvez bénéficier de plusieurs dispositifs :

  • Le plan de développement des compétences : le plan de formation de l’entreprise est l’ensemble des actions de formation mises en place à l’initiative de l’employeur et dont l’objectif est un développement des compétences des salariés, une adaptation au poste de travail ou un maintien de l’emploi.
  • Le CPF : Il s’agit d’un compte en heures ouvert de l’entrée sur le marché du travail jusqu’à la retraite. Le salarié peut cumuler jusqu’à 150 heures de formation.
  • Le congé individuel de formation (CIF) : permet à un salarié de suspendre son contrat de travail pour suivre une formation à temps plein ou temps partiel, à son initiative. La formation n’a pas besoin d’être en lien avec l’activité.

Selon votre domaine d’activité, les montants de financement varient mais correspondent à une enveloppe d’environ 1 000 euros en moyenne par an et par personne. Attention si le montant de la formation que vous désirez est supérieure à votre budget formation, vous devrez (co)financer c’est-à-dire payer la différence de votre poche. En général, je constate que peu de personnes utilisent leur budget destiné à la formation par manque d’informations.
Il faut savoir que le budget destiné à la formation en France métropolitaine est estimé à 30 milliards d’euros par an en moyenne.

Fanta Camille TOURE – Consultante en Formation Professionnelle

A partager à volonté !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :