ASSISTANTE FREELANCE : 7 ÉTAPES CLÉS POUR BIEN DÉMARRER

ASSISTANTE FREELANCE : 7 ÉTAPES CLÉS POUR BIEN DÉMARRER

Lorsque j’ai pris la décision de me lancer en tant qu’Assistante Freelance, je ne savais pas vraiment par où commencer. Ne sachant pas non plus dans quel ordre agir, j’avais l’impression de piétiner autour de mon projet professionnel. Ce n’est que lorsque j’ai mis sur pied un plan d’action structuré que mon projet à laissé place à une entreprise en plein essor. Pour vous aider et si cela peut vous éviter un faux départ, je vous invite à suivre pas à pas les 7 étapes clés, pour démarrer sereinement votre activité professionnelle.

 

1- Énoncez clairement vos objectifs

“Si vous ne savez pas ce que vous voulez, vous obtiendrez probablement ce que souhaite quelqu’un d’autre”. Cette merveilleuse citation de Susan Ford Collins* tient tout son sens et nous rappelle la nécessité de définir ses objectifs.

Avant de commencer mon activité d’Assistante Freelance, j’ai tout d’abord listé mes objectifs de façon claire et précise. Les principaux reposaient sur 3 valeurs essentielles à mes yeux : la liberté, l’autonomie et l’indépendance.

  • La liberté de pouvoir choisir mes missions et de concilier ma vie professionnelle avec ma vie personnelle.
  • L’autonomie qui m’offre la possibilité de collaborer selon mes propres règles et sans cadre imposé.
  • L’indépendance que propose le statut de freelance.

A partir de ces éléments, c’est ainsi que j’ai pu établir un plan d’action ciblé pour mener à bien mon projet.

2- Faites le point de vos ressources

Faire le point de ses ressources consiste à définir ses atouts et ses points forts. En quoi ces éléments vous seront utiles ? C’est une étape indispensable qui vous permettra de proposer un service de qualité à votre client, en accord  avec vos compétences.

Laissez-moi vous donner ces 5 ressources créatrices de valeur, à savoir : la relation, la notoriété, les compétences, le produit ou service et l’offre commerciale de vente.

1- La relation représente le lien que vous allez créer autour de votre réseau, en participant à des rencontres entre freelances, club d’entrepreneurs ou associations de quartier.

2- Votre notoriété repose sur vos anciennes relations, patrons et collègues avec lesquels vous avez conservé des liens. C’est auprès de ces personnes que vous pourrez obtenir des recommandations visant à attester de la qualité de votre travail.

3- Vos compétences mettront l’accent sur vos diplômes et votre expérience.

4- Le service que vous proposerez à votre clientèle.

5- L’offre commerciale de vente qui présente au client les bénéfices qu’il obtiendra en faisant appel à vos services. La personne qui souhaite collaborer avec vous doit clairement savoir pour quelle raison elle fait appelle à vous et pas à une autre personne. Faire le point de ses ressources est une étape indispensable pour vous démarquer et asseoir votre expertise.

3- Etude et analyse de votre marché

Avant toute chose, il est important de savoir précisément à qui votre produit ou service s’adresse. S’agit-il d’Artisans, d’Entrepreneurs, de Chefs d’entreprise, Professionnels du Libéral ou simples Particuliers ? Pour cela, il convient de cibler votre client idéal en créant un avatar. L’avatar client consiste à déterminer les caractéristiques de votre client type afin de connaître son âge, le sexe, sa situation personnelle, son lieu de vie ainsi que son cadre de référence. L’ensemble de ces éléments vous permettra de connaître votre cible dans les moindres détails.

Ensuite, il convient de procéder au choix et à l’analyse de votre marché pour savoir quelles sont les frustrations qui affectent votre prospect et à l’inverse ses rêves et aspirations. De cette façon et en reprenant ses propres mots, votre prospect (client potentiel) sera plus réceptif car il aura l’impression que vous vous adressez directement à lui. Le fait de connaître ses frustrations vous permettra de décrire avec précision sa situation, dans le but de lui apporter une solution sur mesure. Cela prouvera que vous avez compris la source de ses problèmes et que vous êtes en mesure de lui proposer des solutions adaptées.

4- Définissez vos tarifs et prestations

Définir ses tarifs est l’une des difficultés rencontrées par bon nombre de freelances en début d’activité. En réalité, le problème provient bien souvent d’un blocage psychologique provoqué par la peur. J’ai été moi aussi confrontée à cette crainte que l’on appelle le syndrome de l’imposteur. Ce terme désigne une personne qui ne parvient pas à estimer la richesse et la valeur de son travail, ce qui l’oblige à pratiquer des tarifs bien en dessous de sa valeur réelle.

Pour me libérer de cette emprise psychologique, j’ai tout d’abord déterminé mes besoins et mes attentes sur le plan financier. Pour cela, il convient de faire le point sur sa situation personnelle et de se poser les bonnes questions… S’agit-il d’un revenu indispensable à votre foyer ou en complément d’une autre source de revenus ? Est-ce plus avantageux de facturer à l’heure ou à la prestation ? Ensuite, après avoir répondu à ces questions, vous pourrez définir librement les prestations que vous serez en mesure de proposer à votre clientèle.

Pour vous donner un ordre d’idée et à titre d’indication, vous avez la possibilité de consulter les tarifs pratiqués par vos consoeurs. Ainsi, il serait intéressant de vérifier selon vos estimations, si vous êtes dans la fourchette tarifaire de votre marché, comprise entre 20 et 40€ de l’heure. En procédant de cette manière, vous disposerez d’une meilleure vision pour vous positionner et définir de façon claire votre TJM : taux journalier moyen.

5- Choisissez votre statut d’entreprise

Devenir indépendante c’est être en mesure de prendre les bonnes décisions, à commencer par le statut juridique de votre entreprise. Comment choisir la bonne structure dans laquelle vous pourrez exercer librement votre activité en freelance ? Pour cela, il me semble important d’opter pour le statut le plus adapté à votre situation et à l’orientation de votre projet.

Si vous souhaitez exercer seule, vous avez la possibilité de choisir parmi les statuts suivants :

  • La Micro-Entreprise, à l’origine connue sous l’appellation d’Auto-Entreprise (AE) qui propose un système de gestion administrative très simplifié.
  • L’Entreprise Individuelle (EI),
  • l’Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL),
  • l’Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL)
  • La Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU)

Chaque structure présente bien évidemment certains avantages mais aussi des inconvénients. Dans le cas d’une EURL ou d’une SASU, l’un des avantages repose sur la possibilité d’intégrer ultérieurement d’autres associés, sans avoir à recourir à la transformation de votre société.

Par conséquent, si vous n’êtes pas sûre de votre projet, vous avez la possibilité de faire appel à des couveuses ou coopératives d’activité qui vous proposent un accompagnement pour tester et exercer votre activité indépendante dans un cadre légal.

6- Faites-vous connaitre

Pour vous faire connaître vous devez bâtir votre réseau relationnel. Le réseau relationnel représente tout simplement les personnes qui vous entourent. N’hésitez pas à parler autour de vous de votre activité, à commencer par votre famille, amis et connaissances. Basé sur la confiance, le réseau relationnel représente un gage de fiabilité qui vous fera gagner un temps précieux. Savez-vous que le bouche à oreille, reste l’une des méthodes les plus efficaces pour se faire connaître et décrocher des opportunités ? Il serait donc dommage de s’en priver.

En dehors de votre réseau relationnel, sortez de votre coquille et de votre zone de confort… Saisissez les opportunités partout ou vous irez et peu importe les endroits que vous fréquentez. Si vous pratiquez une activité sportive, créative de détente ou relaxation, il vous sera possible de créer un lien d’échange avec une ou plusieurs personnes. C’est pour cette raison qu’il est important d’oser aller vers les autres sans crainte et avec conviction.

Si vous êtes plutôt timide ou réservée, je vous donne une astuce très simple qui consiste à aborder dans la rue 1 personne chaque jour. Peu importe la raison, pour lui demander l’heure ou un renseignement, en veillant à bien là regarder dans les yeux pour capter son attention. Au bout du 10e jour, je suis convaincue que vous aurez gagné en assurance.

7- Trouvez vos premiers clients

Il est maintenant temps de se retrousser les manches pour décrocher vos premières missions professionnelles. Pour cela, je vous conseille de ne négliger aucune piste. Si j’en crois mon expérience, pour mettre toutes les chances de mon côté, j’ai mis en place une stratégie de prospection commerciale en ligne et hors ligne.

Tout d’abord, j’ai procédé à la mise à jour de mes profils relatifs aux réseaux sociaux professionnels sur Linkedin, Viadeo et Facebook. Ensuite, je n’ai pas hésité à m’inscrire sur les plateformes en ligne de mise en relation entre professionnels et freelances. Après la création de mon site internet, j’ai également posté et répondu à des annonces professionnelles en ligne. Pour cibler les professionnels situés dans ma zone géographique, j’ai testé 3 méthodes de prospection : par mail, par téléphone et par courrier.

C’est grâce à l’ensemble de ces actions, réalisées de façon méthodique que je suis parvenue à trouver mes premiers clients en moins de 3 semaines. Pour vous aider à obtenir vos premiers clients, j’ai pris soin de recenser l’ensemble de mes méthodes et astuces dans le guide : “Assistantes Freelances : 7 actions à réaliser pour trouver des clients”. Pour télécharger le guide gratuit, renseignez votre prénom et adresse email dans le formulaire qui se trouve en dessous de l’article 😉

 

Ce qu’il faut retenir : la phase de démarrage d’un projet professionnel est une étape cruciale qui peut, selon l’orientation que vous lui donnerez, pérenniser ou nuire à la stabilité de votre activité. Comme vous avez pu le voir, définir ses objectifs et faire le point de ses ressources sont les étapes à réaliser en priorité. Après l’étude et l’analyse de votre marché, vous serez en mesure de définir vos prestations et tarifs afin de rentabiliser votre entreprise, le tout dans un cadre juridique et adapté à votre situation. Ensuite, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour vous faire connaître et trouver vos premiers clients. J’espère que cet article vous servira de boussole pour consolider les bases de votre projet professionnel. N’hésitez pas à partager votre expérience et dites-moi dans les commentaires, quel a été pour vous l’étape la plus complexe à mettre en place ?

Merci de votre fidélité et à très vite.

*Susan Ford Collins : Directrice et Fondatrice de “The Technology of Succes”, société américaine de formation, de conseil et d’encadrement qui soutient notamment les fondateurs, leaders et innovateurs dans l’intégration de leur vie et de leur carrière.

A partager à volonté !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *